14-18Hebdo

14-18Hebdo

Souvenirs de guerre 1914-1919 (Paul Boucher) - Ch 15-1 –1918 L’armistice, le retour, la dislocation et la démobilisation – Première partie - 11 au 30 mai 1918

Document transmis par Renaud Seynave, son petit-fils - 19/06/2018

 

1915 Paul Boucher à cheval.jpg
Capitaine Paul Boucher
(St-Amarin 1915)

 

 

La division s’embarque en chemin de fer, cette fois, je surveille le départ et passe trois jours à la gare de Rosières avec Suzanne et Annette. Le chef de gare est le maire d’Aydoilles, le commis à la technique est Jacquot Gritton.

 

Je suis donc dans le dernier train. Je couche à la cantine de la Gare du Nord, peu confortable. Je retrouve non sans peine la division dans un patelin de la Seine Inférieure, Senantes avec son calme, le cidre, la crème, vraie campagne. Puis, je vais à Aumale où j’ai la surprise de retrouver un ancien officier du 152e, Klein, dont la femme habite Aumale depuis deux ans.

 

Toute cette région respirait la quiétude la plus grande. Si nous savions où nous allions ?

 

En route ou au repos, nous avons toujours le téléphone et chacun de nous l’a lorsqu’il fait le tour de nuit.

 

Dans la nuit du 24 au 28 mai, je reçois un coup de téléphone : « Ici gare régulatrice Nord, ici Lucien Lévy. Est-ce vous Boucher ? » C’est Lucien Lévy, fabricant de toiles à Gérardmer qui par hasard m’a eu au bout du fil. « Préparez-vous à embraquer, l’ordre viendra dans une heure »

 

Je réveille Laporte, mon camarade du troisième bureau, tellement infatué de hiérarchie qu’il ne peut croire que j’ai été prévenu officieusement par un fabricant de toiles et par-dessus le marché… un juif ! Cependant, il prépare avec soin son écritoire, ses pleins papiers et crayons pour prendre les ordres s’il y a lieu.

 

L’ordre officiel arrive. On réveille le général. Il y a une forte attaque boche du côté du Chemin des Dames. La division va y être transportée.

 

C’est à de pareils moments que l’on apprécie l’entrainement, le calme, le travail d’un état-major.

 

On embarque la division dans un pays non organisé. On règle les embarquements pour avoir des débarquements logiques à moins qu’en route, ce qui ne manque pas d’arriver, l’ordre des trains est modifié. Les unités n’ont pas leurs sacs, puis les gares d’embarquement doivent être modifiées en raison de bombardements par avions.

 

Je pars le 28 mai au soir avec le train du Q.G qui m’amène le 29 à 16 heures à Mareuil-sur-Ourcq où je vois cinq minutes le général. Par lui, nous savons que depuis le 26, l’ennemi a percé toutes les positions du Chemin des Dames, franchi l’Aisne, la Vesle et avance sans s’arrêter. Les unités disparaissent comme dans un brasier. Les états-majors peu habitués à autant de balles sont affolés. Toute la zone organisée que j’ai visitée l’an passé à Oulchy-le-Château est envahie. Quel désastre !

 

Nos gares de débarquement sont modifiées. Coincy tombe aux mains de l’ennemi. Je surveille le débarquement, donne l’ordre aux occupants des trains d’être prêts à combattre dès la descente du train. Ahurissement du train des ambulances.

 

(Notes relevées dans les carnets de Paul Boucher en date du 30 mai 1918 : Le débarquement continue laborieusement. Les unités sont ahuries de la situation. On me supprime des gares de débarquement à cause de l’avancée des boches. L’exode civil continue, les troupes débarquées sont immédiatement dirigées sur le front de bataille.)

 

Notre Q.G fait une longue étape à pied, bien dure pour notre commissaire Lechêne et notre officier d’artillerie Lefèbvre. Les ordres quand ils parviennent ne sont plus exécutables. Aux environs de la gare, c’est le spectacle lamentable de l’exode total des populations, voitures avec tout le bétail, vieillards et enfants. On n'emporte que des choses utiles : couvertures, matelas. Ces pauvres gens ont l’expérience.

 

A la gare, le matériel reflue avec les employés des gares voisines. Des habitants sautent dans les wagons. J’ai dû embarquer une vieille femme de 92 ans qui n’a jamais été en chemin de fer et sa fille de 70 ans qui partent sans savoir où elles vont.



22/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres