14-18Hebdo

14-18Hebdo

Le Poilu tel qu’il se parle – 2 - Obus

Bernadette Grandcolas – 28-05-2018

 

Le poilu tel qu'il se parle livre.jpg

 

Extraits du livre de Gaston ESNAULT, Le poilu tel qu’il se parle, Dictionnaire des termes populaires récents et neufs employés aux armées en 1914-1918, étudiés dans leur étymologie, leur développement et leur usage. 280 pages. Editions Bossard, Paris, 1919. Repris par les Editions Equateurs en 2014.

  

L’auteur, Gaston Esnault (1874-1971), agrégé de grammaire et passionné d’argot (on lui doit le Dictionnaire historique des argots français, publié par Larousse en 1965), a passé plus de trois ans sur le front. Il s’est informé auprès de plusieurs régiments et, grâce à sa récolte, nous pouvons mieux comprendre la vie quotidienne dans les tranchées. J’ai sélectionné une dizaine de termes, qui seront présentés pendant les prochaines semaines.

 

 

OBUS

 

On trouve plusieurs termes pour désigner les obus :

  • ·       Cigare       Pain à cacheter      Shrapnell           Zim-boum       
  • ·       Fouilleur: « obus russe utilisé contre nous, sa chute rejette une beaucoup de terre »
  • ·       Glinglin, Perle : obus de gros calibre
  • ·       Macavoué : argot d’Artois
  • ·       Mitre : obus de 210 allemand
  • ·       Nouveau-né : obus non éclaté
  • ·       Pot de fleur : « obus boche de 77 de tranchée »
  • ·       Parpaing : obus qui arrive et va éclater
  • ·       Valise : projectile d’artillerie lourde
  • ·       Seau à charbon : obus lourd, qui émet de la poussière noire
  • ·       Abeille : petit éclat d’obus

 

14-2 Image1 Obus allemands.jpg

  

14-2 Image2 Obus français.jpg

 

A suivre…



01/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 307 autres membres