14-18Hebdo

14-18Hebdo

22e semaine de guerre - Lundi 28 décembre 1914 au dimanche 3 janvier 1915

 

LUNDI 28 DECEMBRE 1914 - SAINTS INNOCENTS - 148e jour de la guerre

MARDI 29 DECEMBRE 1914 - SAINT THOMAS DE CANTORBERY - 149e jour de la guerre

MERCREDI 30 DECEMBRE 1914 - SAINT LIBERE - 150e jour de la guerre

JEUDI 31 DECEMBRE 1914 - SAINT SYLVESTRE - 151e jour de la guerre

VENDREDI 1ER JANVIER 1915 – CIRCONCISION DE JESUS - 152e jour de la guerre

SAMEDI 2 JANVIER 1915 - SAINT MACAIRE - 153e jour de la guerre

DIMANCHE 3 JANVIER 1915 - SAINTE GENEVIEVE - 154e jour de la guerre

Revue de presse

-       Un taube et un zeppelin à Nancy

-       Mutinerie dans les forts autrichiens près de Riva

-       Le raid britannique de Cuxhaven

-       La comtesse de Merode arrêtée à Bruxelles

-       Le bombardement de Nancy

-       Les succès russes - Du 18 au 26 décembre, les Russes ont fait 200 officiers et 15,000 soldats prisonniers et pris 40 mitrailleuses

-       Le lieutenant Bruno Garibaldi meurt héroïquement pour la France

-       La vente des boissons alcoolisées interdite en Russie

-       126,000 Canadiens sous les armes

-       Quatre avions allemands lancent des bombes sur Dunkerque

-       Succès russes dans les Carpathes

-       L'ennemi a fait encore de grosses pertes à Steinbach où notre infanterie a enlevé hier 3 nouvelles lignes de maison

-       En 1915 comme autrefois la grenade est utilisée – Il n’y a que le mode d’emploi qui diffère

Morceaux choisis de la correspondance

Il y aurait 40 morts pour Cornimont. Si c'est partout comme cela, il y a déjà un nombre pour la France.

30 décembre - ELLE.- Adrien nous écrit que le 26 décembre à 5 heures c’est un zeppelin qui l’a réveillé en lançant une quinzaine de bombes sur Nancy. Dans les bureaux de la Sous-intendance où il travaille, il n’y a plus une vitre, les portes sont enfoncées, les meubles à terre. Les vitraux de St Epvre côté ouest ont été réduits en miettes sur une bonne longueur par le déplacement d’air. Une bombe est tombée chez Mme Henri Velin, quai Claude Lorrain, et a tué la bonne. Au restaurant où il prend pension il n’est pas resté une assiette ni un verre : tout a été pulvérisé.

 

D’après Pauline, il y aurait de 40 à 50 morts pour Cornimont, et autant pour La Bresse. Comme elle dit, si c’est partout comme cela, il y en a déjà un nombre pour la France.

 

31 décembre - JMO 5e RAC/Groupe 95.- Le groupe a reçu du dépôt de son régiment 12 conducteurs et 3 servants. Le chef de détachement a été mis en route le 1er janvier à 14h pour rejoindre le corps.

 

1er janvier - Thérèse Boucher (Granville) à Célina Boucher, sa belle-mère.- J’ai commencé l’année en assistant à la messe et en souhaitant que 1915 nous soit aussi favorable que l’année qui vient de finir. L’église de Granville est très joliment située dans la ville haute au sommet de la falaise, et un pont-levis qui donne accès à cette partie de la ville rend ce petit coin tout à fait pittoresque. Aujourd’hui nous avons un vent formidable, tellement grand qu’il est impossible de tenir un parapluie ouvert, heureusement que les averses font suite à des instants ensoleillés et je profite de ces moments pour circuler. Je suis venue vers 10 heures retrouver Maurice en lui apportant quelques fleurs disposées dans une petite cruche normande dont j’avais fait acquisition la veille. Vous jugez du plaisir de Maurice en apprenant la présence d’antiquaires à Granville. En ce moment je suis auprès de lui. Le Normandy a le chauffage central et il y fait délicieux, tandis que l’Hôtel des Bains est bien mal installé pour recevoir des voyageurs en hiver, et il n’y fait pas chaud. Le compagnon de Maurice est très gentil et ils désirent vivement rester sans un troisième blessé. Fort probablement Maurice restera ici encore une dizaine de jours, il espère bien avoir une huitaine de jours pour aller à Docelles afin de passer quelques bonnes journées auprès de vous.

 

Sûrement si les soldats français étaient tous courageux comme nos braves Vosgiens, la victoire eût été plus rapide.

1er janvier - Mme Albert Petitgenêt (Cornimont) à Mimi Cuny.- En effet mon mari est brave et courageux combattant faisant toujours son devoir, jusqu’à donner sa vie s’il est nécessaire pour sauver celle de ses camarades et pour l’honneur de la Patrie. Sa belle conduite lui a en effet mérité l’honneur d’être cité à l’ordre du jour et lui a valu la nomination au grade d’adjudant le 1er décembre. Je suis fière d’avoir un mari aussi digne d’éloges accomplissant aussi bien son devoir de vaillant soldat que ceux de bon époux, bon père de famille et bon chrétien. / Ah Madame que vos paroles sont vraies et louables, sûrement si les soldats français étaient tous courageux comme nos braves Vosgiens, la victoire eût été plus rapide.

 

1er janvier - JMO 5e RAC/Groupe 95.- Le lieutenant Ducrot évacué sur le dépôt pour cause de maladie après avis du médecin du groupe et celui de Vauxbuin quitte Villeneuve le 2 Janvier.

 

2 janvier - Gustave Cuny (Epinal) à Georges Cuny, son cousin.- J’ai déjà eu à diverses reprises le plaisir de rencontrer ici Mimi ou tante Célina, soit qu’elles viennent pour achats, soit même pour affaires (car maintenant que Maurice et Georges Boucher sont absents, elles fréquentent les banques et signent des effets de commerce).

 

Gravures du Petit Journal - Supplément illustré - 03/01/1915 (N° 1254)

 

LPJ Illustre 1915-01-03 A.jpgLe Nouvel An sur le front - Les petits cadeaux entretiennent l’amitié entre officiers et soldats

Voilà une composition qui n‘a pas besoin d’être longuement commentée. Le visage épanoui des troupiers qui reçoivent de menus cadeaux des mains de leur officier en dit assez long. En recevant ces modestes étrennes, ils pensent à tous ceux qui ont employé leurs petites économies à ces envois sur le front ; ils pensent à l’âme du pays qui suit leur effort avec ardeur, et qui s’efforce d’adoucir leurs souffrances. Vous tous qui contemplez cette page, pensez aussi, de votre côté, à la joie que vos générosités font naître parmi tous ces vaillants. Donnez, donnez beaucoup, donnez souvent pour que ces joies se renouvellent et pour que nos soldats soient bien convaincus que le pays ne les oublie pas.

 

 

LPJ Illustre 1915-01-03 B.jpgCalendrier pour 1915

Le calendrier et l’almanach reflètent chaque année les préoccupations du moment ; ils s’inspirent fatalement des aspirations de l’âme populaire. C’est pourquoi le calendrier que nous offrons aujourd’hui à nos lecteurs s’adorne de compositions militaires et de sujets héroïques. Il trouvera, nous en sommes convaincus, le meilleur accueil, car le talent de l’artiste s’est inspiré, pour l’illustrer, des plus belles pages de vaillance de cette guerre. Nous avons tenu à ce que, dans cette composition qui, tout au long de l’année doit demeurer sur nos tables ou orner nos murailles, personne : fantassins, cavaliers, artilleurs, fusiliers marins, ne fût oublié, et à ce qu’hommage y fût rendu à nos canons, le 75 et le rimailho, qui firent et qui font chaque jour si belle besogne. Ce calendrier constituera pour nos lecteurs un précieux souvenir d’héroïsme et de gloire.

 

Thèmes qui pourraient être développés

  • Le bombardement de Nancy
  • Garibaldi - Mort pour la France du lieutenant Bruno Garibaldi, fils du général Ricciotti Garibaldi
  • 126,000 Canadiens sous les armes
  • Les Turcs commencent à regretter l'alliance avec l'Allemagne et l'Autriche
  • Les pertes - Nombre de morts par village : à Cornimont 40 à 50 morts
  • Le Nouvel An sur le front : les petits cadeaux entretiennent l’amitié entre officiers et soldats (LPJ Sup)
  • Le calendrier pour 1915 : composition militaire et sujets héroïques (LPJ Sup)
  • Religion - Fête religieuse - Saints Innocents - 28 décembre
  • Religion - Fête religieuse - Circoncision de Jésus - 1er janvier


26/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres