14-18Hebdo

14-18Hebdo

221e semaine de guerre - Lundi 21 octobre au dimanche 27 octobre 1918

LUNDI 21 OCTOBRE 1918 - SAINTE URSULE - 1541e jour de la guerre

MARDI 22 OCTOBRE 1918 - SAINT MARC - 1542e jour de la guerre

MERCREDI 23 OCTOBRE 1918 - SAINT SEVERIN - 1543e jour de la guerre

JEUDI 24 OCTOBRE 1918 - SAINT MAGLOIRE - 1544e jour de la guerre

VENDREDI 25 OCTOBRE 1918 - SAINT CREPIN - 1545e jour de la guerre

SAMEDI 26 OCTOBRE 1918 - SAINT EVARISTE - 1546e jour de la guerre

DIMANCHE 27 OCTOBRE 1918 - SAINTE ANTOINETTE - 1547e jour de la guerre

Revue de presse

  • Les armées alliées avancent vers Gand
  • Les Anglais aux portes de Tournai
  • Le Danemark soulève la question du Schleswig
  • L'épidémie de grippe
  • La réponse allemande au président Wilson - L'Allemagne veut l'évacuation pour l'armistice et l'armistice pour le salut de son armée - Elle affirme son droit aux destructions militaires - Elle se prétend en démocratie
  • Les troupes françaises ont atteint le Danube
  • En Belgique libérée - Bruges la ressuscitée
  • Les Anglais à Valenciennes
  • Les cruautés allemandes dénoncées à la Chambre par deux députés socialistes du Nord
  • Les Américains progressent au nord de Verdun
  • L'offensive britannique se développe vers la Sambre - Plus de 7,000 prisonniers
  • Le président Wilson saisit les Alliés de la demande d'armistice
  • L'emprunt de la libération : souscrire, c'est servir, souscrire, c'est agir
  • De la Lys à la Meuse les armées attaquent
  • La désagrégation austro-hongroise - La Croatie et la Slavonie en révolte
  • Sur le front italien, d'importantes positions sont enlevées - Près de 3,000 prisonniers
  • L'ennemi rejeté de la rive est de l'Oise
  • Ludendorff à la retraite
  • La santé du duc d’Orléans

 

Morceaux choisis de la correspondance

La correspondance de Georges et Marie Cuny s’arrête le 29 juin 1918 (aucune lettre n’a été retrouvée après cette date, à part quelques cartes adressées à leur fille Noëlle). Pour couvrir cette période du second semestre 1918, j’ai utilisé l’historique des faits dans le Journal des Marches et Opérations en 1918 du 260e Régiment d’Artillerie de Campagne et dans celui du 2e Groupe du même RAC (groupe dont Georges Cuny était le commandant). Ces documents nous permettent de continuer l’histoire (en tout cas militaire) d’un des protagonistes de la correspondance. Ces JMO sont disponibles sur Internet – Site « Mémoire des Hommes ».

 

 

Journal des Marches et Opérations - 260e RAC

 

 

21 octobre

 

 

Dans la nuit du 20 au 21 octobre, une batterie du 1er g. se déplace et vient prendre position dans la région de la ferme de Carenton.

 

A 14h, reprise de l’attaque sur Villers-le-Sec. Les g. font un barrage roulant et un tir d’encagement en obus fumigènes. L’opération ne réussit pas.

 

 

22 octobre

 

 

Dans la nuit du 21 au 22, les 2 dernières baties du 1er g. se déplacent et viennent prendre position dans la région de la ferme de Carenton. Les 2 baties, le personnel et le matériel laissés à Mennessis sont ramenés autour des positions actuelles des groupes, où les baties prennent position.

 

 

23 octobre

 

 

Notre infanterie est arrivée devant une position ennemie fortement organisée, précédée de réseaux de fils de fer épais et nombreux.

 

Dans la journée du 23, l’artillerie opère des destructions. Le Régt fait des brèches dans les réseaux, en vue de préparer une nouvelle attaque.

 

 

24 octobre

 

 

Dans la matinée, continuation et entretien des destructions.

 

L’attaque de la position ennemie a lieu à 14h. La droite seule de la D.I y participe.

 

Les 2e et 3e g. font un barrage roulant en avant du T.M et du 9e Z, le 1er g. fait un tir en obus fumigènes sur les lisières S et E de Villers le Sec. La droite de la D.I progresse un peu, mais est obligée de s’arrêter devant les réseaux de fils de fer. Les éléments sont malheureusement dans une situation intenable par suite des feux de mitrailleuses de flanc et sont obligés à la nuit de revenir à la situation de départ.

 

 

25 octobre

 

 

L’attaque reprend à six heures. Les 2e et 3e g. font un barrage roulant comme la veille, le 1er g. agit en superposition et par concentrations sur les résistances ennemies. L’attaque de la D.I de gauche marche et le 417e RI s’empare bientôt de Villers le Sec. Mais la droite de la D.I ne peut pas progresser.

 

Dans le courant de la journée, le Régt fait plusieurs concentrations sur des nids de résistance devant la droite de la D.I.

 

Vers la fin de la journée, la résistance de l’ennemi diminue sensiblement et à la nuit, la D.I a enlevé la première ligne ennemie sur tout son front d’attaque.

 

 

26 octobre

 

 

Les Allemands se sont repliés dans la nuit. La poursuite commence dès le matin. l’infanterie se porte en avant sans demander le concours de l’artillerie.

 

Dès 9h, les groupes se portent en avant et viennent prendre position à l’ouest de Villers le Sec, au N.E de l’Ancienne Raperie, au N. de Fay le Noyer. Le P.C. du Régt s’installe à l’Ancienne Raperie.

 

Dans l’après-midi, l’infanterie continue son avance sans rencontrer de résistance, les Allemands s’étant repliés jusqu’à l’est de Parpeville.

 

Le soir à partir de 16h, les groupes se déplacent et viennent prendre position au S.E de Pleine Selve, à l’ouest de Villers le Sec. Le P.C. du Régt s’installe à l’entrée S de Villers le Sec.

 

En fin de journée, notre infanterie tient les lisières N et E de Parpeville.

 

 

27 octobre

 

 

Une attaque avec barrage roulant était préparée pour 5h45. A 5h40, on reçoit l’ordre de ne tirer qu’à la demande des bataillons de première ligne, les Allemands s‘étant repliés de nouveau, la D.I de gauche progressant sans rencontrer aucune résistance.

 

A 8h le P.C. du Régt se déplace pour aller s’installer à Parpeville. Les groupes partent également en reconnaissance.

 

A 10h le P.C. du Régt fonctionne à la ferme Villancet. Les groupes prennent position dans la région de la ferme de St Rémy, au N. de la ferme Torcy, puis au S.O. de St Rémy, au N. de Torcy.

 

En fin de journée, la 1ère ligne passe à l’E de Landifay.

 

 

 

 

Gravures du Petit Journal - Supplément illustré - 27/10/1918 (N° 1453)

 

Nos glorieux soldats de la « Légion » ont été appelés en Amérique pour concourir à la propagande en faveur de l’emprunt de la liberté - Les voici, acclamés par la population dans les rues de New-York.

LPJ Illustre 1918-10-27 A.jpg
 

 

 

Palestine et Syrie (carte pour suivre les opérations des troupes anglo-françaises) - Dans le médaillon, portrait du général Allenby, commandant en chef

 LPJ Illustre 1918-10-27 B.jpg

 

Thèmes qui pourraient être développés

  • Front - Les armées alliées avancent vers Gand / Les Anglais aux portes de Tournai / Les troupes françaises ont atteint le Danube / Les Anglais à Valenciennes / Les Américains progressent au nord de Verdun / L'offensive britannique se développe vers la Sambre - Plus de 7,000 prisonniers / De la Lys à la Meuse les armées attaquent / L'ennemi rejeté de la rive est de l'Oise
  • Le Danemark soulève la question du Schleswig
  • Santé - L'épidémie de grippe
  • Armistice - La réponse allemande au président Wilson - L'Allemagne veut l'évacuation pour l'armistice et l'armistice pour le salut de son armée - Elle affirme son droit aux destructions militaires - Elle se prétend en démocratie
  • En Belgique libérée - Bruges la ressuscitée
  • Armistice - Le président Wilson saisit les Alliés de la demande d'armistice
  • Finance - L'emprunt de la libération : souscrire, c'est servir, souscrire, c'est agir
  • Autriche - La désagrégation austro-hongroise - La Croatie et la Slavonie en révolte
  • Italie - Sur le front italien, d'importantes positions sont enlevées - Près de 3,000 prisonniers
  • Allemagne - Ludendorff à la retraite
  • Les cités reconquises : Lens, Valenciennes, La Bassée (LPJ Sup)
  • Palestine et Syrie (pour suivre les opérations des troupes anglo-françaises) - Dans le médaillon, portrait du général Allenby, commandant en chef (Carte dans LPJ Sup)


19/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 323 autres membres