14-18Hebdo

14-18Hebdo

152e semaine de guerre - Lundi 25 juin au dimanche 1er juillet 1917

LUNDI 25 JUIN 1917 - SAINT GUILLAUME - 1058e jour de la guerre

MARDI 26 JUIN 1917 - SAINTS JEAN ET PAUL - 1059e jour de la guerre

MERCREDI 27 JUIN 1917 - NOTRE-DAME DU PERPETUEL SECOURS - 1060e jour de la guerre

JEUDI 28 JUIN 1917 - SAINT BENIGNE - 1061e jour de la guerre

VENDREDI 29 JUIN 1917 - SAINTS PIERRE ET PAUL - 1062e jour de la guerre

SAMEDI 30 JUIN 1917 - SAINT MARTIAL - 1063e jour de la guerre

DIMANCHE 1ER JUILLET 1917 - PRECIEUX SANG - 1064e jour de la guerre

Revue de presse

-       Un complot allemand en Norvège

-       Guynemer - Officier de la Légion d'honneur

-       Venizélos reprend le pouvoir - Il prêtera serment aujourd'hui ou demain

-       Pourquoi nous nous battons – Qui a voulu et qui veut la guerre ? Le général Pétain l’expose à l’armée

-       Sur le plateau d'Asiago violentes attaques autrichiennes repoussées - Sur le Carso les Italiens ont avancé leur première ligne

-       Activité d'artillerie entre Hurtebise et Craonne et à Avocourt

-       Le débat sur l'offensive d'avril - Il est ajourné à demain

-       Les voyages des familles nombreuses pendant l'été

-       Au Sénat - Vote de la loi Mourier

-       L'ennemi lance de puissantes attaques au nord de l'Aisne et sur la rive gauche de la Meuse - Il subit de lourdes pertes pour de maigres gains

-       Brillante avance anglaise vers Lens et vers Oppy

-       La Grèce rompt avec l'Allemagne

-       Le croiseur "Kléber" sombre sur une mine - 38 disparus dont 3 officiers

-       Discours de M. Lloyd George à Glasgow - La révolution russe a retardé la victoire complète - Si nous faisons notre devoir les sous-marins subiront les mêmes échecs que les zeppelins - La question de la paix - Jamais la Mésopotamie et l'Arménie ne seront rendues à la Turquie

-       Le moratorium des loyers

-       L'ennemi continue ses furieux assauts sur le Chemin des Dames et sur les pentes du Mort-Homme - Il est rejeté sur la plupart des points d'attaque avec d'énormes pertes

-       L’armée américaine commence à débarquer en France

 

Morceaux choisis de la correspondance

 

20 juin 1917 - 28 juin 1917  -  Permission de Georges Cuny à Docelles

 

Me voilà à nouveau sur ce fameux Chemin des Dames, que Dieu me garde comme il a toujours fait.

28 juin - Victorin Noël (Armées) à Georges Cuny, son patron.- Je rentre de permission et je trouve votre bonne lettre du 13, comme je le vois nous étions ensemble mais le hasard ne nous a pas fait rencontrer, avec quel plaisir je vous aurais serré la main. J’ai eu le bonheur de rencontrer dans ma permission Mr Gaillemin, c’était la première fois depuis le début de la guerre, aussi avec quel bonheur nous nous sommes serré la main. Par lui j’ai appris que vous étiez en permission auprès des vôtres, j’en suis heureux car je sais que, lorsqu’on est père et époux, le seul désir que l’on a ici c’est de voir les siens. Merci cher Monsieur de ce que vous m’avez envoyé, vous êtes pour moi un bienfaiteur, je ne l’oublierai jamais. Me voilà à nouveau sur ce fameux Chemin des Dames, que Dieu me garde comme il a toujours fait.

 

 

Gravures du Petit Journal - Supplément illustré - 01/07/1917 (N° 1384)

LPJ Illustre 1917-07-01 A.jpg

Le général Herbert Plumer - Chef de l’offensive britannique au sud d’Ypres

Sachons gré à nos alliés britanniques de ne pas mettre sous le boisseau les noms des généraux qui se signalent par d’heureuses offensives sur le front. Grâce à cette pratique d’équité, nous avons pu naguère rendre un légitime hommage aux généraux Horne et Allenby qui menèrent l’offensive sur Vimy et sur la Scarpe. Nous pouvons aujourd’hui rendre le même hommage au général sir Herbert Plumer, le vainqueur de Messines et de Wytschaete, le chef de la triomphante offensive de nos alliés au sud d’Ypres.

 

Dès le lendemain de cette offensive, un ordre du jour du maréchal Douglas Haig livrait à l’admiration et à la reconnaissance publiques le nom du chef éminent qui la conduisit. « Le succès complet de l’attaque prononcée par la seconde armée, sous le commandement du général sir Herbert Plumer, disait cet ordre du jour, est un gage de la victoire finale de la cause des Alliés. » Le général en chef observait que la victoire était due à des causes « qui ont donné et qui donneront toujours le succès, c’est-à-dire la parfaite habileté, la valeur, la détermination dans l’exécution de l’attaque ». Et il concluait : « Je désire féliciter pour le splendide travail accompli sur et dessous la terre, aussi bien que dans les airs, toutes les armes et tous les services, tous les commandants et les états-majors grâce auxquels, sous les ordres de sir Herbert Plumer, tous les moyens à notre disposition ont été imaginés dans la préparation et dans l’exécution, avec une habileté, une bravoure et un dévouement au-dessus de tout éloge… »

 

Félicitations légitimes, car l’entreprise était des plus difficiles. Les Allemands considéraient cette ligne comme des plus importantes. On a trouvé sur un de leurs officiers prisonniers un ordre prescrivant une organisation complète de défense. « L’ennemi ne doit à aucun prix prendre la crête de Messines » disait cet ordre. En dépit de ces prescriptions rigoureuses, la valeur de nos alliés a eu raison de l’obstination germanique. La seule constatation de ce résultat n’est-elle pas le plus bel éloge du général qui commandait les troupes britanniques dans cette grande journée ?

 

 

 

LPJ Illustre 1917-07-01 B.jpg

Les troupes françaises en Thessalie - Les populations accueillent nos soldats avec enthousiasme

Tandis que s’accomplissait à Athènes l’abdication du roi, une colonne franco-anglaise franchissait la zone neutre établie entre la Grèce royaliste et la Grève venizéliste et pénétrait en Thessalie. Un télégramme envoyé de Salonique le lendemain disait : « L’armée française opérant en Thessalie s’est mise en marche hier soir. Elle a occupé ce matin Elassona, où elle a été accueillie avec enthousiasme. La population s’est immédiatement soulevée, a déposé les autorités et a proclamé la déchéance du roi. D’autre part, un détachement de l’armée du général Regnault a occupé ce matin l’isthme de Corinthe sans aucune espèce de résistance. Le peuple grec attend les troupes françaises comme des libérateurs. On compare l’armée de Regnault au détachement français commandé par le général Maison, qui a jadis libéré la Grèce de la tyrannie turque. »

 

 

Les instantanés de la guerre (photos)

LPJ Illustre 1917-07-01 C.jpg

Tank français

Loivre vu d'un boyau

Poilus au lavoir

Chauny - La gare détruite complètement par les Allemands

Chauny - La gare, les voies sont réparées, des trains sont en gare

Ile de Milo - Une équipe de Sénégalais dans le théâtre antique

Mortier de 240, avec son obus torpille de 100 kgr.

Entrée d'un navire français à Tarente

Dans un boyau de 1re ligne - Guetteur à son poste

Milo - La caserne des Sénégalais

Avion de l'escadrille américaine

Dans un poste de commandement, officiers et aumônier

 

 

Thèmes qui pourraient être développés

  • Aviation - Guynemer - Officier de la Légion d'honneur à 22 ans
  • Grèce - Venizélos reprend le pouvoir
  • Chemin des Dames - Le débat sur l'offensive d'avril
  • Transport - Les voyages des familles nombreuses pendant l'été
  • Politique - Au Sénat - Vote de la loi Mourier
  • La Grèce rompt avec l'Allemagne
  • Marine - Le croiseur "Kléber" sombre sur une mine - 38 disparus dont 3 officiers
  • Politique - Le moratorium des loyers
  • Chemin des Dames - L'ennemi continue ses furieux assauts sur le Chemin des Dames et sur les pentes du Mort-Homme - Il est rejeté sur la plupart des points d'attaque avec d'énormes pertes
  • Etats-Unis - L’armée américaine commence à débarquer en France
  • Le général Herbert Plumer, chef de l'offensive britannique au nord d'Ypres (Portrait dans LPJ Sup)
  • Les troupes françaises en Thessalie (LPJ Sup)
  • Les souveraines néfastes (LPJ Sup)
  • Les instantanés de la guerre (Photos dans LPJ Sup)
  • Conseils pratiques - Soins de beauté pour les soldats (LPJ Sup)
  • Religion - Fête religieuse - Notre-Dame du Perpétuel Secours - 27 juin
  • Religion - Fête religieuse - Précieux Sang - 1er juillet


23/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres