14-18Hebdo

14-18Hebdo

Deux Anglaises au chevet des Poilus – 1. Avant-propos

François Thibaux – 17-07-2018

L'histoire qui va suivre est celle de deux jeunes sœurs anglaises, Marcia et Juliet Mansel. Originaires du Dorset, issues de la gentry la plus traditionnelle (la famille Mansel, d’origine normande, remonte à Guillaume Le Conquérant), elles étaient les filles d’une ancienne suffragette, Milfred Guest, dont elles partageaient le combat pour l’émancipation des femmes.

   

 

MARCIA 002 REVU.jpg

Marcia (Archives Claire Simon)

  

 

Juliet REVU.jpg

Juliet (Archives famille Mansel)

 

 

Agées de 24 et 21 ans en 1914, elles ont, durant la Grande Guerre où a combattu leur frère Rhys Mansel, servi en France comme infirmières ; d’abord dans la Croix Rouge britannique puis, à partir de 1917, animées par une passion francophile rare dans leur milieu, dans les hôpitaux militaires français qu’elles jugeaient plus proches du front.

 

Elles ont, pendant toute la durée du conflit, écrit à leur mère des lettres extraordinairement vivantes, que Milfred Guest a fait dactylographier après la guerre. Cette correspondance de 1 300 pages a été récemment découverte dans un grenier, en Angleterre, par un des petits-fils de Marcia.

  

 

Mildred Guest (Granny Mully) REVU.jpg

Milfred Guest (Granny Mully) (Archives famille Mansel)

 

 

Marcia et Juliet y racontent, chacune avec son tempérament, Marcia furieusement belliciste (« Je suis fière d’être un homme »), Juliet effondrée par la boucherie à laquelle elle assistait (« La paix, à n’importe quel prix »), leurs conditions de travail harassantes auprès des blessés, allemands, anglais, américains et surtout français, l’avance des armées alliées, la libération des territoires occupés (notamment dans l’Aisne) et de l’Alsace, le défilé de la victoire à Paris, un séjour en Allemagne après l’armistice, le tout entrecoupé de « permissions » au cours desquelles elles côtoient dans une atmosphère tout à fait proustienne (elles se lieront d’ailleurs avec Jacques-Émile Blanche, portraitiste de Proust), la fine fleur de la bonne société française avant de retrouver leurs « chers poilus », ces soldats issus du peuple qui leur vouent une adoration sans bornes et dont le sort leur broie le cœur.

 

 

Marcia Mansel était ma grand-mère maternelle.

 

Tout comme sa cadette Juliet, qui l’a reçue à Laon des mains du général Mangin, elle a été décorée de la Croix de Guerre pour son action en 14-18.

 

Veuve d’un officier de cavalerie britannique, le capitaine Oswald Walker, tué lors des premiers jours de la guerre, mère de deux fillettes, Loïs et Corisande, qu’elle a confiées à sa mère pendant quatre ans, elle s’est installée en France, dans le Tarn, en 1920. Elle a épousé en secondes noces mon grand-père François de Juge-Montespieu, qui a élevé les deux petites Anglaises. Rentrées en Angleterre à leur majorité, Loïs et Corisande ont eu, tout comme leur oncle Rhys Mansel, une nombreuse descendance. De leur côté, Marcia et son second mari ont eu quatre enfants.

 

Naturalisée française, Marcia a servi de nouveau comme infirmière pendant la campagne de 1940, ce qui lui a valu une deuxième Croix de Guerre. Elle est morte en 1973, quelques années après sa sœur Juliet qui, devenue professeur d’art dramatique à Londres, ne s’est jamais mariée et a fait don de son corps à la science.

 

Ma mère Françoise de Juge-Montespieu, fille aînée de Marcia et de son époux français, a servi comme infirmière pendant la Seconde Guerre dans la Première Division Française libre où elle a rencontré mon père le colonel Pol Thibaux, alors capitaine, chirurgien des hôpitaux coloniaux, héros de la bataille de Bir Hakeim et Compagnon de la Libération.

  

 

Marcia 11 nov.1968 Castres REVU.jpg

Marcia, 11 novembre 1968 - Castres (Archives Claire Simon)

 

 

L'histoire de Marcia et Juliet a fait l’objet, en 2015, d’un documentaire sur France 24, réalisé par Marie Valla.

http://webdoc.france24.com/grande-guerre-infirmieres-anglaises-poilus-france/

https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/presentation/femmes-en-guerre-deux-anglaises-chevet-poilus.html

 

Prochain article : 2. Quelques extraits des lettres de MARCIA MANSEL



27/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 328 autres membres