14-18Hebdo

14-18Hebdo

L’enseignement de l’allemand pendant la guerre

Bernadette Grandcolas – 07/03/2017

 

Extraits des Langues Modernes, la revue des professeurs de langue. Cette revue, fondée en 1903, existe encore aujourd’hui. Si elle n’a pas paru pendant la seconde guerre mondiale, elle a été publiée entre 1914 et 1918. J’en ai été la rédactrice en chef de 1980 à 1986.

 

1910 La question Faut-il apprendre l’allemand ? est débattue dans les réunions de professeurs : « La plupart de nos élèves ne verront jamais l’Allemagne, mais certains iront avec profit. Nous n’aurons pas perdu notre temps si grâce à nous une petite phalange de commerçants, d’industriels, d’ingénieurs, d’officiers, de chimistes, de professeurs, de musiciens, de touristes, voire de snobs, se tire d’affaires aisément, mieux qu’elle ne le pourrait après six mois d’Ecole Berlitz ou à l’aide de l’esperanto… Sans nous incliner devant l’Allemagne, il faut bien reconnaître son essor, ce qui est un fait ».

 

1915 Un inspecteur général déclare : « Vous attendez de moi que je vous dise : n’apprenez plus l’allemand. Bien au contraire, je vous dis : apprenez-le plus que jamais. Vaincue, l’Allemagne ne disparaîtra pas de la carte de l’Europe et notre intérêt nous commandera de ne pas ignorer ce qui se passera entre ses frontières. Avant 1870, le public français ne savait rien de ses voisins de l’Est ; après 1870, nous n’avons connu d’eux que ce qu’ils ont voulu nous montrer. » 

 

1916 Le débat recommence dans la presse : Faut-il continuer à enseigner l’allemand, la langue maudite, dans les écoles françaises ?

 

« Cette langue n’est plus tolérable pour nous… l’entendre et la parler sont un cruel supplice » Henri Lavedan (journaliste, auteur de pièces de théâtre)

 

« L’étude de l’allemand est difficile et ne vaut pas le temps qu’elle exige. Les réalités allemandes qu’elle peut nous permettre de mieux comprendre ne sont d’aucun intérêt et Goethe, une fois traduit, est bien plus intéressant…. » Maurice Barrès

 

« L’allemand n’existe pas, ce qui dispense de l’enseigner. Il n’y a que des dialectes. Quant à la langue classique, sa construction et sa syntaxe font violence au génie français. » Abbé Wetterlé (député alsacien, d’abord au Reichstag, puis après la guerre à la Chambre des Députés)

 

Ce débat est commenté les colonnes des Langues Modernes : « Une campagne contre l’étude de l’allemand vient d’être entreprise. Commencée dans les revues, elle se poursuit dans un journal rose.[1] Il ne s’agit plus d’une discussion pédagogique, mais d’un débat porté devant le grand public ... on rend l’allemand responsable de l’envahissement de notre pays par l’esprit germanique…  on ne pardonne pas aux Allemands de nous avoir enseigné le goût des réflexions philosophiques et des recherches précises. »

 

1918 « Devons-nous encore, pendant et après cette atroce guerre apprendre l’allemand ?, telle est la question délicate, qui dans quelques semaines à la veille de la rentrée, se présentera troublante à l’esprit des parents de nos élèves de septième, prêts à entrer en sixième. »

 

1920 « La connaissance de l’allemand est plus que nécessaire aux Français, car le procédé qui consiste à éliminer un peuple de nos préoccupations en nous abstenant d’apprendre sa langue offre peu de garanties d’efficacité. »

 

 

Pour finir cette chronique, deux extraits du courrier des lecteurs de cette période :

 

« Les germanistes, empêchés d’admirer les écrivains allemands, découvrent le Suisse Karl Spitteler, qui vient de se désolidariser publiquement de la francophobie de ses compatriotes. »

 

« Tout en enseignant l’allemand, on peut être une bonne Française : nos élèves du lycée Jules Ferry ont-elles un exemple grammatical à fournir, elles y feront entrer de préférence les mots de Patrie, bataille ou mort héroïque, aussi bien que ceux de tricot, laine ou approvisionnement militaire. »



[1] Je n’ai pas retrouvé le titre de ce journal. Peut-être qu’un lecteur du blog pourra nous éclairer…



10/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres