14-18Hebdo

14-18Hebdo

Le lac de Gérardmer gelé il y a un siècle

Patrick Germain – 15/02/2017

 

A une époque aux saisons plus marquées, le gel des lacs et des cours d’eau vosgiens ne constituait pas une exception météorologique, comme c’est le cas à présent.

 

Voici quelques photos (dont certaines familiales) du lac de Gérardmer gelé, sur lequel les patineurs, et aussi deux aviateurs audacieux, s’en sont donné à cœur joie…

 

T043 Image1.jpg

13 février 1910 : pour la première fois, un match de Hockey est organisé sur le lac lors de la Grande semaine d’Hiver du Touring -Club de France. (Source : Club cartophile gérômois)

 

 

T043 Image2.jpg

Quelques membres de ma famille maternelle (famille Claude)

 

 

T043 Image3.jpg

Janvier 1914 : les deux frères, Emile (à gauche, mort à Verdun) et Georges Claude, mon grand-père, patinent en couple pour une compétition (ils ont gagné la coupe que j’ai toujours).

 

Les Mêmes :

 

T043 Image4.jpg

Emile (à gauche) et Georges

 

 

T043 Image5.jpg

 

 

T043 Image6.jpg

Emile (au 1er plan) ; en retrait : Georges

 

 

T043 Image7.jpg

(idem)

 

 

Vendredi 23 janvier 1914 à 14h20, un aéroplane militaire piloté par M. le lieutenant Queulen du centre d’Epinal a atterri sur le lac près de Ramberchamp. Il a été ensuite conduit près de l’espace réservé à la patinoire de la S.H.G. Les nombreux patineurs évoluant sur le lac ont fort admiré la sveltesse du monoplan qui venait nous rendre visite, et la sûreté avec laquelle le pilote, un maître, dirigeait son appareil.

 

C’est avec plaisir que nous avons pu nous approcher de M. Queulen, qui pour la première fois nous a-t-il dit, marchait sur la glace.Il a fort admiré notre beau lac congelé, suffisamment résistant pour permettre à son aéroplane d’atterrir où plutôt « d’aglacir ».

 

C’est la première fois croyons-nous qu’un monoplan peut se poser sur un lac gelé, et c’est à Gérardmer que revient cet honneur.

 

A 15h, il repartait après une course d’une centaine de mètres sur la glace, vivement acclamé par les curieux, et gracieusement vint faire une fois le tour du lac avant de reprendre la direction d’Epinal.

 

Nous remercions bien vivement, au nom de toute la population gérômoise, le lieutenant Queulen de nous avoir offert ce magnifique spectacle, aussi impressionnant qu’imprévu.

 « Abeille Gérômoise », du dimanche 25 Janvier 1914

 

T043 Image8.jpg

 

 

 

 T043 Image9.jpg

 

 

T043 Image10.jpg
 

 

 

Quelques jours plus tard, le 26 Janvier, à 12h 45, le monoplan B L I 54, piloté par le maréchal des logis Pensard, du centre d’Epinal, après avoir plané au-dessus de la ville a, dans une magnifique descente en vol plané, « aglaci » sur le lac.

 

Une foule considérable attirée par le ronflement du moteur, entoura bientôt l’avion qui reprit son vol vers 14h, fortement acclamé par les curieux.

 

T043 Image11.jpg

Source : Club cartophile Gérômois

 



17/02/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres