14-18Hebdo

14-18Hebdo

Charles de Jonquières (1879 - 1943), la Marine en héritage

 

Portrait proposé par Alice Aldebert (sa petite-fille) - 15/11/2015

 

L’itinéraire d’un marin dans la tourmente de la guerre jusqu'à sa rencontre et sa vie avec Alice Nicolas. De l’ombre à la lumière…

 

1 dreadnought revu.jpg

 

Au son de Ludovico Einaudi Svanire (mise en ligne Elliott Walsh)

https://www.youtube.com/watch?v=56F4oJFQ3fM

 

La Marine

En dehors de quelques affrontements majeurs, la guerre navale pendant la première guerre mondiale est assez peu connue.

 

Voici les engagements de la Marine Française dans le conflit :

 

1914

 

Manche - Mer du Nord

 

 

Le navire Amiral Ganteaume transportant   2500 réfugiés belges est torpillé par un sous-marin allemand mais peut être   remorqué jusqu’à Boulogne

 

       

Méditerranée

 

 

Repère 

Bataille   d’Antivari en Adriatique.

 

16 août

La marine française (dont   Le  Courbet,   le Jean bart), avec la marine   anglaise, coulent le croiseur autrichien Zenta lors du combat   d'Antivari.

 

21 décembre

Le cuirassé Jean   Bart est   torpillé par l’U-12. Il gagne Malte pour réparations.

 

24 décembre

Le sous-marin français Curie se prend dans les filets défendant   la base autrichienne de Pola

 

                 

Atlantique

 

 

Repère 

Bataille des Falklands

 

13 novembre

le croiseur Bruix bombarde Victoria (Cameroun)

 

 

 

 

Pacifique

 

 

Repère

Bataille de Penang

 

22 septembre

Les croiseurs SMS Gneisenau et Scharnhorst bombardent Papeete et coulent la canonnière Zélée

 

28 octobre

Le croiseur SMS Emden coule le croiseur russe Jemtchoug et le contre torpilleur Mousquet lors du combat de Penang

 

  

1915

Manche - Mer du Nord

 

Repère

Bataille de Dogger Bank

30 mars

Le vapeur français Sainte-Jehanne éperonne et coule l’U-37 au large de   Fécamp

 

 

Méditerranée

 

Repère

Attaque navale franco-anglaise   contre le détroit des Dardanelles

15 janvier

Le sous-marin français Saphir s'échoue et est capturé dans les   Dardanelles

03 février

Les bâtiments français Requin et D'Entrecasteaux  défendent victorieusement le canal de Suez   contre les turcs

23 février

Le torpilleur français Dague saute sur une mine devant Antivari

18 mars

Perte du Bouvet, de L'Océan et de L'Irrésistible, lors de   l'attaque franco-anglaise des   Dardanelles.

27 avril

Le croiseur cuirassé français Léon Gambetta est torpillé par le   U-autrichien. Il coule en quelques minutes. 137 survivants sur un équipage de   821 hommes. C'est aussi la première fois qu'un sous-marin torpille sa cible   en plongée

31 mai

Le croiseur français Latouche-Tréville bombarde Bodrum

13 août

Le contre torpilleur Bisson coule l’U3

09 septembre

L’U-39 coule les vapeurs Aude et Mostaganem au large d'Oran

07 novembre

Le patrouilleur Nord-Caper prend à l'abordage une goélette   turque

 

Mer Noire

 

Repère

Bataille de Kefken

30 octobre

Le sous-marin français Turquoise est capturé par les Turcs

 

1916

Manche - Mer du Nord  
12 avril  Au nord-ouest d’Ouessant, l’U-55 attaque le vapeur Toro
Méditerranée  
08 février Des monitors britanniques bombardent Smyrne. Le croiseur-cuirassé français Amiral   Charner est torpillé par l’U-21 au large de Beyrouth
04 mai Le sous-marin français Bernouilli torpille le torpilleur autrichien Czepel dans l'Adriatique
27 décembre Le cuirassé français Gaulois, en route pour Corfou, est torpillé par l’UB-47
Atlantique  
Repère bataille de Funchal
25 novembre Le cuirassé Suffren est coulé par l’U52
02 décembre La canonnière Surprise est torpillée par le sous-marin   allemand U-38
 

Mer   Noire

 

30 mars

Le navire   hôpital français Portugal est torpillé par l’U33

 

1917

Méditerranée

 

Repère

Bataille du détroit d'Otrante

19 mars

Torpillage du cuirassé français Danton   par l’U64

25 mai

Au large de Cattaro, l’U24 est torpillé   par le sous-marin français Circé

13 décembre

Le croiseur français Chateaurenault est coulé près de Céphalonie par l’UC-38. Ce sous-marin est coulé à son   tour par les torpilleurs français Lansquen   et et Mameluck

Atlantique

 

27 juin

Le croiseur français Kléber heurte une mine devant Brest

 

1918

Méditerranée

 

08 avril

La goélette Madeleine IIIbateau-piège français, est torpillée devant Bizerte par   un sous-marin autrichien

 Atlantique

 

07 août

Le croiseur-cuirassé Dupetit-Thouars est torpillé par l’U-62 au large de Brest

 

 

Les pertes matérielles françaises totales de la guerre :

 

4 cuirassés,

 5 croiseurs,

16 destroyers,

16 sous-marins,

Plusieurs navires auxiliaires.

 

Récapitulatif : toutes marines confondues (Marine française venant en appui des victoires alliées)

 

1914

Combat   d'Antivari

16 août

Mer Adriatique

Victoire française sur   l'Autriche-Hongrie

 Combat   d'Odensholm

26   août

Golfe de Finlande

Victoire russe sur l'Allemagne

Bataille   de Helgoland

28   août

Mer du Nord

Victoire britannique sur l'Allemagne

Combat de   Penang

28   octobre

Détroit de Malacca

Victoire allemande sur France   et Russie

Bataille de   Coronel

01   novembre

Large du Chili

Victoire allemande sur   Royaume-Uni

Combat des   îles Cocos

09   novembre

Océan indien

Victoire australienne sur   l’Allemagne

Bataille du   cap Sarytch

18   novembre

Mer noire

Victoire russe sur l’Allemagne

Bataille des   Falklands

08   décembre

Atlantique sud

Victoire britannique sur   l’Allemagne

 

1915

Bataille de   Dogger Bank

24   janvier

Mer du nord

Victoire britannique sur   l’Allemagne

Bataille de   l’île de Gotland

02   juillet

Large côte Suède

Victoire russe sur l’Allemagne

Bataille de   Kefken

05   août

Mer noire

Victoire russe sur l’empire   ottoman

Bataille lac   Tanganyka

26   décembre

Est africain

Victoire britannique sur   l’Allemagne

 

1916

Bataille du   Jutland

1er   juin

Mer du nord

Victoire britannique sur   l’Allemagne

 

1917

Raid du Pas de   Calais

05   août

Manche

Victoire britannique sur   l’Allemagne

Bataille   d’Otrante

15   mai

Adriatique

Victoire allemande et Autriche   Hongrie

Bataille de   Muhu

17   octobre

Baltique

Victoire allemande sur la   Russie

Bataille de   Helgoland

17   novembre

Mer du nord

Victoire britannique sur l’Allemagne

Bataille de   l’atlantique

Année   1917

Atlantique

Victoire alliée sur l’Allemagne

 

1918

Raid sur   Zeebrugge

23   avril

Manche

Victoire indécise britannique   sur Allemagne

 

 

Les faiblesses de la Marine française (source la revue d’histoire maritime)

 

La marine française était loin d'être aussi mobile que les flottes britanniques et allemandes, rivalisant en Manche avec leurs croiseurs de bataille. En fait, elle a surtout opéré sur le théâtre qui correspondait le mieux à la composition de sa flotte, en Méditerranée. Certes, elle n'a jamais participé à de grandes batailles du fait notamment du poids additionnel conséquent des flottes Italiennes et françaises, opposées à la flotte austro-hongroise, qui fut incroyablement attentiste (fleet in being), bien à l'abri de la rade de Pola. Cependant les Français participèrent activement aux bombardements des Dardanelles, et y perdirent plusieurs navires, notamment du fait des U-Boot.

 

D’autre part, la France avait choisi de dégarnir ses chantiers maritimes et d’envoyer ses ouvriers en première ligne.

 

Le drame du « Bouvet » pose de nouvelles questions :

 

2 le bouvet.jpg

   3 capitaine vaisseau.jpg

 

Coulé par une mine lors de l’opération des Dardanelles le 18 mars 1915, ce drame interroge sur la stabilité des navires de cette génération. La dangerosité des pré-dreadnoughts francais est avérée et donne lieu à des échanges entre le vice-amiral de Jonquières et le directeur des constructions navales sur l’utilité de travaux de « soufflage ». le soufflage consistant à construire sur la coque et au voisinage de la flotaison un dispositif qui a pour objectif d’augmenter la surface et par conséquent la stabilité du navire.

 

4 revue d'histoire maritime.jpg

La revue d’histoire maritime poursuit :

 

5 revue d'histoire maritime.jpg

 

 

   

L’homme, sa jeunesse et sa carrière

  

Charles

6 Charles revu.jpg
Charles Eugène André Marie Fauque de Jonquières (
1879 - 1943)

Il est né à Toulon le 30 novembre, décédé à Rennes en 1943, le 28 février

 

   

Cette année 1879

La marseillaise est adoptée comme hymne national. 

 

Le Reichstag octroie une constitution aux territoires occupés d’Alsace-Lorraine. Ils disposent d’une certaine autonomie sous l’autorité d’un gouverneur nommé par l’empereur.

 

Confirmation de l’alliance austro-allemande, alliance défensive contre la Russie. Ce traité d’assistance militaire consacre la fin de la ligue des trois empereurs à la suite de la guerre russo-turque dans les Balkans, qui a démontré que les intérêts stratégiques de la Russie s’opposaient à ceux de Vienne. Deux axes émergent, l’un franco-russe, l’autre austro-allemand. Déjà les bruissements d’une guerre à venir…

 

  

 

Sa famille, une longue lignée de marins et des racines provençales

Ses parents

 

7 Marguerite revu.jpgMarie-Marguerite Burel

  

 

8 Paul R revu.jpg
Elzear Paul de Jonquières

 

 

 

9 Carmen C revu.jpg
Sa sœur aînée, Marie-Carmen épousera l’officier de marine Emile Roux

 

 

Ses ascendants :

 

10 Ernest.jpg

Ernest de Jonquières 1820-1901 - Amiral, mathématicien - Homme de lettres et père d’Eugène

 

 

11 Eugène R.jpg

Eugène 1850-1919 - Chef d’état-major de la Marine en 1915 - Commandant en chef

Escadre de Méditerranée occidentale et du levant

Il est également poète et dessinateur

 


 12 poésies reduit tres petit.jpg

  

 

Education 

Il est scolarisé chez les jésuites de Dijon, loin de sa famille et de ses racines, il en souffre, d’autant qu’il ne peut revenir dans sa Provence que durant les grandes vacances. Il écrit régulièrement à ses parents. L’hiver les dortoirs n’étant pas chauffés il souffre d’engelures, il en fait part à sa mère, lui demandant conseil pour soulager ses douleurs.

 

13 collège st ignace C revu.jpg

 

Malgré tout, il est un brillant élève et passe son bac avec 2 ans d’avance et une dispense de l’Etat. Ses parents lui conseillent alors l’école polytechnique qu’il intègre.

 

14 Charles revu.jpg

 

Elève à l’école Polytechnique en 1899, il se dirige ensuite vers la Marine. Le plus beau métier du monde, dira-t-il.

 

Il écrit :

 

« C’est un dur métier, mais à côté de ses inconvénients, il a d’immenses avantages ; vous vivez dans un milieu éminemment cultivé, à l’esprit large, à la personnalité marquée, la discipline y est adoucie par la politesse des chefs qui n’oublient jamais qui vous êtes en dehors du service. La vie que vous menez est trop mouvementée, trop diverse pour que l’ennui puisse s’y glisser ; les occupations dont elle est remplie ont toute leur intérêt et un aspect scientifique qui les fait échapper à la routine de la vie militaire, en même temps qu’il vous oblige à garder le contact, à vous tenir au courant de certains progrès. Il n’est pas un poste, une fonction, à bord, qui ne vous apprenne quelque chose, car un bateau est une énorme usine où les applications de la science sont innombrables, et de la science la plus récente.

 

Elle vous apprend plus encore au point de vue moral ; elle apprend à obéir et surtout, ce qui est plus difficile, à commander. Elle apprend la patience et aussi la décision ; de très bonne heure et à chaque instant elle vous oblige à prendre une responsabilité qui souvent n’est pas un vain mot car la vie des autres en dépend ; elle vous habitue à regarder la mort en face car souvent, tout près de vous, et parfois on sent sur soi- même son souffle froid.

 

Les incessants départs et retours font mieux ressentir la joie du foyer, elle rajeunit ou ravive l’amour, évite l’embourgeoisement. En un mot, pour tremper un caractère, pour ouvrir l’esprit, pour faire un homme enfin, il n’est pas de plus beau métier ! »

 

Il écrit : « d’octobre 1901 à mars 1918, soit pendant 16 ans ½ je n’ai vécu à terre que 22 mois. J’ai donc passé plus de 15 ans à bord et pendant ces 15 années, j’ai navigué sur 15 bâtiments différents et passé 9 années hors de France. J’ai dû traverser la France 14 fois de Toulon à Brest, Lorient, Cherbourg. Enfin, de 1912 à 1918 ; je n’ai passé en France que 3 mois en 2 séjours. La seconde partie de ma carrière sera plus calme ».

 

  

Carrière 

Aspirant le 1er octobre 1901

 

Au 1er janvier 1903, sur le croiseur "PASCAL", Escadre d'Extrême-Orient

 

Enseigne de vaisseau le 1er octobre 1903. Au 1er janvier 1904, port TOULON. Au 1er janvier 1906, sur le croiseur "GALILÉE", Escadre de Méditerranée.

 

Officier breveté canonnier.

 

Au 1er janvier 1909, sur le croiseur "ISLY", Escadre du Nord

 

Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "PATRIE"

 

15  Patrie revu.jpgCuirassé Patrie

 

Quand éclate le premier conflit mondial, le Patrie participe à l'opération menée à l'orée de l'Adriatique le 16 août 1914 et qui voit la destruction du croiseur autrichien Zenta. 

 

A partir de 1915, le cuirassé est affecté à la Méditerranée orientale multipliant les patrouilles et les escortes de convois dans le but de soutenir l'armée d'Orient engagée depuis Salonique. Il subit un grand carénage à Toulon à l'été 1916 avant de regagner la Méditerranée orientale. C'est ainsi que sa compagnie de débarquement participe aux événements d'Athènes le 1er décembre 1916. 

Bâtiment amiral de la division de Salonique (appelée également division d'Orient) en juillet 1917, il est de retour à Toulon en 1919. 

 

Lieutenant de vaisseau le 30 mars 1911, il navigue sur le cuirassé Ernest Renan

 

16 ernest renan revu.jpg

Equipage 825 marins

 

Au 1er janvier 1914, il est affecté sur le croiseur cuirassé "MONTCALM", division navale d'Extrême-Orient

 

17 Montcalm revu.jpg
Charles 2ème en partant de la droite de face

 

Puis, prend le commandement du Torpilleur 250 en Méditerranée orientale

 

 18 Charles le salut revu.jpgCharles, le salut à la coupée

 

En 1918, il rejoint le port de Toulon. La guerre est terminée.

 

« Le 11 novembre 1918, l'armistice… mettait fin au plus grand drame que le monde ait jamais connu ». écrit Pierre Bonte.

  

Guillaume II fera inscrire au-dessus d’une cheminée monumentale du château du haut Koenisgbourg : « Ich habe es nicht gewollt » (dénégation ?)

 

    

La vie de famille heureuse avec Lily

Il écrit :

 «… La seconde partie de ma carrière sera plus calme ».

 

Il rencontre Alice Nicolas et se marie

 

1 mariage R revu.jpg

 

La guerre est finie, Charles, parlant couramment l’allemand, est mandaté par la marine pour faire appliquer les clauses du traité de Versailles comme suit. Il part donc en Allemagne avec sa jeune épouse.

 

 

Traité de Versailles 1919, clauses militaires navales

Navires dans les ports allemands :

 

Ammon

Fürst Bülow

Answald

Gertrud

Bosnia

Kigoma

Cordoba

Rugia

Cassel

Santa Elena

Dania

Schlesvig

Rio Negro

Möwe

Rio Pardo

Sierra Ventana

Santa Cruz

Chemnitz

Schwaben

Emil-Georg von Strauss

Solingen

Habsburg

Steigerwald

Meteor

Franken

Waltraute

Gundomar

Scharnhorst

 

Article 187.

Les croiseurs auxiliaires et bâtiments auxiliaires allemands, ci-après énumérés, seront désarmés et traités comme navires de commerce :

 

Article 188.

A l'expiration du délai d'un mois à dater de la mise en vigueur du présent traité, tous les sous-marins allemands, ainsi que les navires de relevage et les docks pour sous-marins, y compris le dock tubulaire devront avoir été livrés aux principales puissances alliées et associées. C’est dans ce cadre que Charles, comprenant et parlant allemand, est envoyé par la Marine pour l’inspection des navires

 

Ceux de ces sous-marins, navires et docks, qui seront reconnus par lesdits Gouvernements comme étant en état de naviguer par leurs propres moyens ou d'être remorqués, devront être conduits par les soins du Gouvernement allemand dans tels ports des pays alliés, qui ont été désignés.

 

Les autres sous-marins ainsi que ceux qui se trouvent en cours de construction, seront démolis intégralement par les soins du Gouvernement allemand et sous la surveillance desdits Gouvernements. Cette démolition devra être achevée au plus tard trois mois après la mise en vigueur du présent traité.

 

Article 189.

Tous objets, machines et matériaux quelconques provenant de la démolition des bâtiments de guerre allemands, quels qu'ils soient, bâtiments de surface ou sous-marins, ne pourront être utilisés que dans un but purement industriel ou commercial.

 

  

La vie de famille heureuse avec Lily

Il fait froid en Allemagne, elle souhaite vivement retrouver les couleurs et la douceur de la Provence où est désormais sa vie. Ils rentreront fin 1919.

 

2 Alice en Allemagne revu.jpg

 

Vive, Elle entraîne son mari solitaire vers les plaisirs de la vie ensemble. Ils prennent des bains de mer à la plage des Sablettes, ils montent à cheval, font des balades en montagne, passent de longs moments au col du Lautaret avec leurs enfants. Ici, à la mer de glace (Lily et le guide en 1er plan, Charles de face).

 

3 mer de glace revu.jpg 

Ils montent à cheval,

 

4 lily à cheval revu.jpg

 

5 Charles à cheval revu.jpg 

A Château Aguillon où ils habitent, elle peint.

 

5 Lily à son chevalet revu.jpg

 

Voici 2 de ses tableaux, dans le jardin de Saint Rémy

 

6 tableau revu.jpg

 

7 tableau mimosa revu.jpg

 

Ils jouent avec leur fille aînée Claude

 

8 dans le parc revu.jpg

 

 

9 dans le parc rev1 revu.jpg

 

10 dans le parc rev2 revu.jpg

 

11 dans le parc rev3 revu.jpg

 

Son royaume est Château Aguillon

12 chateau aguillon allée revu.jpg

 

13 chateau aguillon maison revu.jpg

 

Elle donne naissance à 4 beaux enfants.

Ici de gauche à droite, Simone, Philippe et Claude (ma mère)

 

14 les enfants revu.jpg
 

 

15 les enfants jardin xoulces revu.jpgClaude, Simone, Philippe dans le jardin de Bonne Maman de Xoulces

 

 

16 Francois revu.jpgFrançois

 

Elle meurt en donnant naissance à son 4ème enfant, et la maison n’est plus qu’une chapelle de larmes…

 

17 mont saint odile 1.jpgLa chapelle des larmes, mont Saint Odile

 

Elle avait 34 ans, elle était ma grand-mère.

 

18 Lily Nicolas.jpg

 

 

 

Voir aussi  Alice Nicolas (1893-1928) son portrait



20/11/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 284 autres membres