14-18Hebdo

14-18Hebdo

Carnets de guerre (Anna Vautrin) – N° 65 –17 au 23 juillet 1916

Document transmis par Renaud Seynave, son arrière-petit-fils - 11/07/2016

 

1910 Alexis Vautrin.jpgAlexis Vautrin en 1910

 

Les Vautrin sont à Luchon depuis début juillet où Alexis fait une cure. Leurs quatre filles les ont accompagnés, Suzanne Boucher et ses deux enfants, Annette et Jean, Madeleine Michaut et ses deux filles, Colette et Marie-Edouard, et leurs deux dernières filles célibataires, Marguerite et Yvonne.

 

Lundi 17 juillet 1916

Rien de nouveau à Nancy, l’offensive russe avance toujours et fait beaucoup de prisonniers autrichiens. Il y a toujours une grande lutte près de Verdun à Fleury et Thiaucourt. Les Allemands reprennent ces villages et les Français tâchent de les reprendre le lendemain. Cela est terrible cette lutte d’artillerie. Nous faisons beaucoup de prisonniers mais Verdun n’est pas pris.

C’est le Konprinz qui est à la tête de ses troupes. Il veut Verdun à tout prix.

 

Mardi 18 juillet 1916

On nous écrit de Nancy qu’il y a beaucoup de passages de troupes. De grandes autos remplies de sacs sont passées sur le cours Léopold. Les taubes essaient tous les jours de venir sur Nancy mais sans résultat.

 

Mercredi 19 juillet 1916

Marie-Edouard a 3 mois aujourd’hui. C’est un beau bébé qui s’élève tout seul. On ne l’entend pas. Colette est très amusante. Elle aura deux ans le 11 août. Les bonnes petites s’amusent bien ensemble avec Annette et Jean.

 

Il fait bien bon dans cette villa Champsaurel où nous sommes, si au calme, loin du bruit des hôtels et de la foule des baigneurs de Luchon. Ce calme est bien bon pour notre pauvre Madeleine, si courageuse dans son chagrin. On rencontre souvent des blessés et des mutilés qui lui font penser encore plus à son Edouard.

 

Jeudi 20 juillet 1916

Les Anglais ont commencé leur offensive sur la Somme. Il parait que c’est un déluge d’artillerie ! C’est un enfer. Beaucoup de tués, les Anglais ont repris ces jours-ci plusieurs villages aux Allemands aux alentours de Péronne.

 

Vendredi 21 juillet 1916

Les Français commencent aussi leur offensive sur la Somme du côté opposé aux Anglais. On avance peu à peu mais au prix de combien de pertes.

 

Nous sommes entre Cléry et Maurepas. La bataille de Verdun continue toujours. Les deux adversaires sont à Fleury et près de Souville.

 

Samedi 22 juillet 1916

Paul Boucher écrit à Suzanne qu’il quitte Arches où il était depuis trois semaines car il avait quitté l’Alsace début juillet. Il s’embarque à Darnieulles près d’Epinal pour la Somme.

 

Dimanche 23 juillet 1916

Les avions sont encore venus sur Nancy. Un de nos obus de 75 est tombé sur la basilique St Epvre et a fait un trou dans la toiture. C’est en tirant contre les avions boches.



15/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 275 autres membres