14-18Hebdo

14-18Hebdo

162e semaine de guerre - Lundi 3 septembre au dimanche 9 septembre 1917

LUNDI 3 SEPTEMBRE 1917 - SAINT MANSUY - 1128e jour de la guerre

MARDI 4 SEPTEMBRE 1917 - SAINTE ROSALIE - 1129e jour de la guerre

MERCREDI 5 SEPTEMBRE 1917 - SAINT LAURENT - 1130e jour de la guerre

JEUDI 6 SEPTEMBRE 1917 - SAINT ZACHARIE - 1131e jour de la guerre

VENDREDI 7 SEPTEMBRE 1917 - SAINTE REINE - 1132e jour de la guerre

SAMEDI 8 SEPTEMBRE 1917 - NATIVITE DE LA SAINTE VIERGE - 1133e jour de la guerre

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE 1917 - SAINT GORGONIUS - 1134e jour de la guerre

Revue de presse

-       Le Danemark a failli subir le sort de la Belgique

-       Encore des avions boches sur l'Angleterre - 107 tués, 86 blessés

-       Les Italiens maîtres du mont San Gabriele

-       Riga est en ruines

-       Le ministère Ribot démissionnaire - Les socialistes posent leurs conditions

-       Malgré la chute de Riga le Kaiser est prêt à signer la paix

-       Le 3ème anniversaire de la victoire de la Marne

 

Morceaux choisis de la correspondance

J’ai là sous les yeux votre missive, et le groupe charmant de vos enfants. Que ce soit l’enfantine et blonde distinction de Noëlle, le sérieux puéril d’André ou l’espièglerie de Robert, tout évoque en moi des heures calmes et rares, et une sérénité familiale dont je sens tout le prix en étant plus privé.

4 septembre - Fernand Rocchi (Armées - Radio, qui a logé à Docelles chez Célina Boucher) à Mimi Cuny.- Au moment où je vous écris, j’ai là sous les yeux votre missive, et le groupe charmant de vos enfants. Que ce soit l’enfantine et blonde distinction de Noëlle, le sérieux puéril d’André ou l’espièglerie de Robert, tout évoque en moi des heures calmes et rares, et une sérénité familiale dont je sens tout le prix en étant plus privé.

 

Cette inaltérabilité du poilu provient à mon avis d’une seule source : le travail. Ajoutez-y les lettres, les permissions et pour beaucoup le roi « pinard », toute la vie du poilu gravite autour de cela et suffit à la remplir.

Vous admirez et vous vous étonnez un peu de la constance, de la force morale et de la bonne humeur du poilu. Cette inaltérabilité provient à mon avis d’une seule source : le travail. L’homme sur le front travaille beaucoup surtout pour lui. L’insuffisance matérielle de son sort l’occupe sans cesse, et la tâche à accomplir au milieu des mille difficultés du moment, empêche sa pensée de s’alourdir sur son destin parfois lamentable. Construire sa maison, ses meubles, fendre son bois, faire cuire ses aliments, laver son linge, sont des occupations qui donnent un contentement immédiat et solide. Ajoutez-y les lettres, les permissions et pour beaucoup le roi « pinard », toute la vie du poilu gravite autour de cela et suffit à la remplir.

 

Les boches ont beaucoup abimé par ici : explosions et destructions de vergers, partout ils ont laissé des traces effroyables de leur passage. J’ai relevé beaucoup d’inscriptions sans grand intérêt et dénotant toujours le même esprit. Je vous livre celle-ci à titre d’échantillon, écrite sur une porte : Deutschen Fleiss und deutche Sitte pflanzten wir in Frankreich mitte. Je l’ai un peu reconstituée car elle était en partie détruite par la mitraille mais je la crois exacte. L’exposé de votre petite fête de famille du 14 août m’a doucement remué. Comme tout cela doit être bon, mais qu’y puis-je comprendre ! On a demandé parmi nous des volontaires pour aller comme instructeurs aux Etats-Unis ; je me suis fait inscrire à tout hasard, mais n’ai pas grand espoir. J’aimerais beaucoup faire ce voyage. Avez-vous souvent des troupes à Docelles ? Quel heureux Radio a-t-il pris ma place pour le communiqué et sous la véranda ?

 

7 septembre - Marguerite Boucher (Sfax - Tunisie) à Mimi Cuny, sa cousine.- Le fabricant d’huile que j’ai recommandé à ta sœur, et qui est le nôtre, continue à expédier des colis postaux de 10 kilos, mais depuis quelques jours il a haussé ses prix, le bidon est maintenant à 38 fr. Je ne sais quel règlement on fera à l’automne pour l’exportation mais les prix ne baisseront sûrement pas car la récolte d’olives sera faible. Voici l’adresse : Maison Gatt et Sous Fabricants d’huile – Boulevard de France 50 – Sfax – Tunisie.

 

Nous venons d’avoir quelques distractions grâce aux Spahis qui ont été piller les quartiers juifs pour apprendre aux Juifs à ne pas faire de service militaire et à ne pas payer d’impôts, il y a eu un tué, plusieurs blessés et de nombreux magasins dévalisés. Les tirailleurs sont venus rétablir l’ordre, ils y sont venus lentement du reste, et malgré des sanctions sévères ils se promettent de venir en faire autant à leur tour. Les Maltais étant dans le même cas, quant au service militaire, en gens craintifs ils sont affolés et se réunissent dans leurs petits appartements pour trembler en famille. Nous voyons s’approcher avec plaisir la saison des pluies, voilà 5 mois que nous n’avons eu une goutte d’eau et cependant le jardin ne s’en ressent pas, il se contente de l’eau des puits.

 

 

Gravures du Petit Journal - Supplément illustré - 09/09/1917 (N° 1394)

LPJ Illustre 1917-09-09 A.jpg

Le général Putz

Le général Putz compte parmi les chefs qui, depuis le début de la guerre, n’ont cessé d’exercer des commandements importants et de témoigner de la plus grande activité. C’est un Lorrain. Il est né à Metz en 1859. Son arme est l’artillerie. Sorti de l’Ecole polytechnique en 1875, il était capitaine en 1886, colonel en 1907, général de brigade en 1911. En 1912, il recevait la cravate de commandeur de la Légion d’honneur.

 

Avant la guerre, il commandait par intérim la 28e division d’infanterie à Chambéry. Il fut en 1915, commandant de l’armée des Vosges. Il est aujourd’hui le collaborateur estimé du général Gouraud, commandant d’armée.

 

 

  

LPJ Illustre 1917-09-09 B.jpg

La guerre nocturne - L’aspect du ciel pendant un feu de barrage par grenades incendiaires

Quand nos soldats reviendront du front, ils pourront regarder avec quelque mépris les plus merveilleux feux d’artifices. Ils auront vu là-bas des tableaux nocturnes autrement impressionnants, tel celui d’un barrage de nuit par grenades incendiaires que, d’après des documents pris par un témoin, notre dessinateur s’est efforcé de reproduire ici. Mais l’art, la peinture, la gravure sont impuissants à rendre de pareils effets. Et ceux qui ont assisté à de tels spectacles garderont éternellement le souvenir de l’impression terrible et grandiose qu’ils en auront ressentie.

 

 

Les instantanés de la guerre (photos)

LPJ Illustre 1917-09-09 C.jpg

Les Girls Guides anglaises

Pont de bateaux près du front

Téléphone de campagne des Américains

En Alsace - A Thann, la sortie des écoles

Le "Curtis", avion américain

En Macédoine - Le Prince de Serbie, interroge un soldat blessé

Mitrailleuse allemande (d'après une photo trouvée sur un prisonnier)

En Macédoine - Visite du Prince de Serbie à la brigade russe

Marin américain à l'exercice

En Macédoine - Ambulance russe

Dans la montagne de Serbie - Enterrement d'un interprète français à la 4e brigade russe

Marins américains à l'exercice

 

Thèmes qui pourraient être développés

  • Le Danemark a failli subir le sort de la Belgique
  • Angleterre - Encore des avions boches sur l'Angleterre - 107 tués, 86 blessés
  • Les Italiens maîtres du mont San Gabriele
  • Russie - Riga est en ruines
  • Commémoration - Le 3ème anniversaire de la victoire de la Marne
  • Généraux - Castelnau et Sarrail reçoivent la médaille militaire
  • Le général Putz - Nos grands chefs (Portrait dans LPJ Sup)
  • Aviation - La guerre nocturne - L'aspect du ciel pendant un feu de barrage par grenades incendiaires (LPJ Sup)
  • Allemagne - Les goinfres (LPJ Sup)
  • Les instantanés de la guerre (Photos dans LPJ Sup)
  • Religion - Fête religieuse - Nativité de la Sainte Vierge - 8 septembre


28/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres